Tag Archive | psychologie

Séance 22, John Protevi, « Contrôler l’acte de tuer, considérations multidimensionnelles »

Bonsoir à tous,

Jeudi prochain, le 12 juin, nous avons la chance de recevoir M. John Protevi, professeur de philosophie à la Louisiana State University, qui viendra nous parler d’un sujet original, le contrôle de l’acte de tuer dans les groupes militaires ou policiers, qui engage de nombreuses questions sur la catégorisation des sujets et des cibles dans le monde pour un homme amené à en tuer d’autres, le conditionnement auquel il est soumis pour former de nouvelles catégorisations ontologiques et éthiques, et le poids des instances de pouvoir sur ses actes. Dans son intervention, M. Protevi présentera un aperçu des recherches actuelles dans plusieurs domaines, tels que les sciences cognitives, neuronales et biologiques ainsi que la psychologie appliquée au cours de la formation des policiers et des soldats.

La séance, ouverte à tous, aura lieu exceptionnellement en salle 236 du 29 rue d’Ulm, de 16H à 18H.

Venez nombreux !

Jim Gabaret

affiche protevi

Publicités

Martin Fortier, séance 17, jeudi 13 mars 2014, « Diversité des ontologies ou diversité des vécus ? (II) »

Bonjour à tous,

Voici l’enregistrement de la séance 17 proposée jeudi dernier par Martin Fortier. Je le remercie vivement pour cette deuxième participation au séminaire, qui poursuit les pistes annoncées lors de la séance de février et revient sur l’intervention de M. Descola, qui devrait elle-même être mise en ligne sous peu.

Un résumé de la séance est disponible ici : https://seminairepluralisme.wordpress.com/2014/03/06/martin-fortier-seance-17-diversite-des-ontologies-ou-diversite-des-vecus-ii/

Bonne écoute et à jeudi prochain, pour une introduction au pluralisme épistémologique de votre serviteur, suivie d’une présentation du pluralisme épistémologique de Bruno Latour par Louis Morelle.

Jim Gabaret

Martin Fortier, séance 17, Diversité des ontologies ou diversité des vécus ? (II)

Bonjour,

Jeudi 13 mars, le séminaire reprend avec une communication de Martin Fortier, qui fait suite à celle qu’il a donnée le 13 février dernier, et sera intitulée << Diversité des ontologies ou diversité des vécus ? (II) Dépasser l’anthropologie ontologique à l’aide de l’anthropologie du vécu. >>.

Voici un résumé fourni par ses soins :

Après avoir étudié les nombreuses faiblesses de l’anthropologie ontologique de Viveiros de Castro et de Descola nous nous proposerons d’élaborer pas à pas un nouveau cadre théorique pour l’anthropologie. A rebours du tournant ontologique, qui s’avère ontologiquement très engageant et heuristiquement peu fécond, nous essayerons de montrer qu’une anthropologie du vécu possède un fort pouvoir explicatif tout en s’accommodant parfaitement d’un naturalisme biologique minimal. Ce faisant, nous soutiendrons quelques thèses importantes : (1) l’idée d’une anthropologie ontologique ne tient qu’en niant la force de l’observation participante ainsi que l’unité biologique d’*Homo sapiens *; (2) les approches proposant une ontologisation des pensées indigènes tombent dans un ethnocentrisme paradoxal dont une approche naturaliste est indemne ; (3) l’anthropologie ontologique occulte l’existence d’une différence fondamentale entre << savoirs protocolaires >> et << savoirs portatifs >>, et elle opère par ailleurs une confusion entre différentes normes épistémiques ; (4) l’anthropologie du vécu permet de dépasser une certaine dichotomie entre nature et culture bien mieux que ne le peut l’anthropologie ontologique qui demeure quant à elle largement prisonnière de cette dichotomie ; (5) au contraire de l’anthropologie ontologique, qui restait muette sur le sujet, l’anthropologie du vécu permet de spécifier les rapports entre processus subpersonnels, expérience, catégorisation, verbalisation et narration.

La séance aura lieu au 29 rue d’Ulm, en salle 236 (2ème étage), de 16h30 à 18h30.

Venez nombreux !

Jim Gabaret

Affiche Martin II 13 mars pluralisme