Tag Archive | conscience

Séance 22, John Protevi, « Contrôler l’acte de tuer, considérations multidimensionnelles »

Bonsoir à tous,

Jeudi prochain, le 12 juin, nous avons la chance de recevoir M. John Protevi, professeur de philosophie à la Louisiana State University, qui viendra nous parler d’un sujet original, le contrôle de l’acte de tuer dans les groupes militaires ou policiers, qui engage de nombreuses questions sur la catégorisation des sujets et des cibles dans le monde pour un homme amené à en tuer d’autres, le conditionnement auquel il est soumis pour former de nouvelles catégorisations ontologiques et éthiques, et le poids des instances de pouvoir sur ses actes. Dans son intervention, M. Protevi présentera un aperçu des recherches actuelles dans plusieurs domaines, tels que les sciences cognitives, neuronales et biologiques ainsi que la psychologie appliquée au cours de la formation des policiers et des soldats.

La séance, ouverte à tous, aura lieu exceptionnellement en salle 236 du 29 rue d’Ulm, de 16H à 18H.

Venez nombreux !

Jim Gabaret

affiche protevi

Morten Jelby, Sartre phénoménologue et le multiple

Bonjour à tous,

L’enregistrement de la dixième séance du séminaire est à présent en ligne. Merci à Morten Jelby pour sa très belle analyse de l’ontologie sartrienne, et sa description de l’éclatement « anti-husserlien » de l’unité vers la multiplicité phénoménale présent chez Sartre, qui nous a offert une belle discussion en fin d’exposé, quant aux problèmes soulevés par de telles hypothèses, ainsi qu’aux options métaphysiques réalistes ou irréalistes les plus à mêmes de répondre aux défis que pose la compréhension sartrienne des étants et de leur rapport à la conscience.

Si un peu plus de phénoménologie vous intéresse, je me permets de faire un peu de publicité pour une émission radio que je réalise avec Aurélia Peyrical sur la radio de l’ENS, intitulée Triptyques, et dont le dernier numéro portait sur l’intriguant « La terre ne se meut pas » de Husserl : http://www.trensmissions.ens.fr/renverser-copernic-avec-husserl/ . Husserl entend refonder là les affirmations coperniciennes de l’astronomie sur un niveau de compréhension plus profond de ce qu’est la Terre. Celle-ci ne doit pas d’abord être conçue comme une planète dans l’espace, comme un corps céleste soumis à des trajectoires mathématisables, mais comme un « sol » à partir duquel notre corps charnel peut seul viser le mouvement d’un objet qui précisément ne s’individue comme « corps » que parce qu’une perspective instaurant une tridimensionnalité de l’expérience (un point témoin et un déplacement de l’objet d’un point A vers un point B) est témoin de son déplacement. La notion de corps, par laquelle l’astronomie caractérise la Terre, ne peut donc exister sans cette perspective ancrée dans un sol terrestre originaire. Cela ne revient pas pour autant à légitimer nos intuitions naturelles géocentristes car c’est seulement en descendant en-deçà de nos croyances réalistes sur l’idée d’un monde stable, statique et existant hors de moi et sans moi, que je peux alors comprendre en quoi sa spatialité toute entière est déjà constituée par les structures intentionnelles que dévoile la réduction éidétique qu’entreprend Husserl.

Les deux précédents numéros sont d’ailleurs en podcast également si cela vous intéresse, le premier sur Nelson Goodman, l’irréalisme constructiviste et la pluralité des mondes (http://www.trensmissions.ens.fr/la-realite-plurielle-de-nelson-goodman/ ), le deuxième sur l’immatérialisme de Berkeley (http://www.trensmissions.ens.fr/berkeley-immaterialiste-heureux/ ).

Bonne écoute et à jeudi prochain pour une séance de Pierrot Seban sur le constructivisme et la pluralité dans la théorie des ensembles et la pensée d’Alain Badiou.

Jim Gabaret

Séance 10 – Morten Jelby, Sartre phénoménologue, et le multiple. Jeudi 9 janvier 2014

Bonne année à tous !

Venez nombreux pour la séance de rentrée, jeudi prochain, séance qui aura lieu comme à l’ordinaire de 16h30 à 18h30 en salle de séminaire. Nous parlerons de la phénoménologie sartrienne et de sa conception de la multiplicité, au niveau du monde et au niveau des consciences, avec Morten Jelby (ENS, Paris I). Passez le mot si vous connaissez des amateurs de Sartre : le séminaire, c’est un rappel, est évidemment ouvert à tous !

Affiche Sartre et le multiple - séminaire pluralisme - Morten Jelby Janvier 2014 - version 1

Voici par ailleurs le nouveau programme (provisoire) du séminaire Le Pluralisme pour 2014 :

9 janvier 2014 : Morten Jelby, Sartre phénoménologue et le multiple.

16 janvier 2014 : Pierrot Seban, Le pluralisme réaliste en ontologie, II.

23 janvier 2014 : Louis Morelle et Jim Gabaret, Le pluralisme ontologique : positions réaliste et constructiviste.

30 janvier 2014 : Michael Hennig, Introduction au pluralisme aléthique.

6 février 2014 : Robin Buchholz, La continuité et le multiple en mathématiques.

13 février 2014 : Martin Fortier, « Diversité des ontologies ou diversité des vécus ? Une critique conceptuelle, ethnographique et cognitive du tournant ontologique en anthropologie. » (avec Frédéric Nef et sa classe de l’EHESS).

20 février 2014 : Dialogue avec Philippe Descola.

Vacances : 22 février – 2 mars

6 mars 2014 : Le pluralisme épistémologique. Approche générale.

13 mars 2014 : Discussion avec Bruno Latour.

20 mars 2014 : Stéphanie Rufy : Les pluralismes épistémologiques. (ou 27 mars)

27 mars 2014 : Isabelle Delpla, Le pluralisme politique et judiciaire.

3 avril 2014 : Les liens entre pluralisme ontologique et pluralisme normatif – le cas du pluralisme moral.

10 avril 2014 : Michel Serres : 10h30-12h30

Vacances : 13 avril – 27 avril

15 mai 2014 : Bilan du séminaire.

Fin des cours le 17 mai.

Si vous avez des suggestions, vous pouvez m’écrire à mon adresse ENS ou sur le groupe https://www.facebook.com/groups/seminairepluralisme/?fref=ts

En espérant vous voir nombreux.

Jim Gabaret