Archive | avril 2014

Conférence : « Anthropologie et pluralisme », Philippe Descola, enregistrement vidéo

Bonjour à tous,

Le 24 février dernier, nous avons eu la chance de recevoir Philippe Descola. Le pôle communication de l’ENS vient de me communiquer l’enregistrement vidéo de cette séance, qui sera bientôt mis en ligne sur savoirs.ens.fr, mais que je mets dès à présent à votre disposition. Bonne écoute durant ces vacances du séminaire Le Pluralisme, et à bientôt !

Jim Gabaret

Publicités

Michel Serres, Questions de pluralisme, Jeudi 10 avril 2014

Bonjour à tous,

Jeudi prochain, nous avons la chance d’accueillir M. Michel Serres, de l’Académie Française, pour la vingt-et-unième séance du séminaire Le Pluralisme, consacrée à son œuvre, son pluralisme épistémologique, et son rapport aux courants pluralistes contemporains comme celui de Bruno Latour. Après son allocution, nous pourrons discuter avec lui et lui poser des questions.

Exceptionnellement, la séance a lieu de 11h à 13h, et se déroule en Amphi Rataud, 45 rue d’Ulm (cf. plan ci-dessous) – et non en salle Dussane comme indiqué par erreur sur l’affiche.

Venez nombreux !

Jim Gabaret

8744142

Plan d’accès à l’amphi Rataud :

Plan conférence Serres

Au 45 rue d’Ulm, entrer par la loge, aller à l’entrée principale, traverser la cour aux Ernest pour passer devant le monument aux morts et aboutir à la bibliothèque. Prendre l’ascenseur et descendre à l’étage PB, ou prendre la porte à droite de celle de la bibliothèque, descendre les escaliers se diriger vers la droite.

Louis Morelle, Comment être pluraliste? Sur la multiplicité des modes d’existence chez Bruno Latour

Bonjour,

L’enregistrement de la séance 20 du jeudi 3 avril 2014 est disponible. Louis Morelle, que je remercie de nouveau, nous a présenté les modes d’existence de Bruno Latour et nous a offert un intéressant débat sur la signification de ces modes, leur vérité et leur teneur ontologique.

Jeudi, la séance aura lieu exceptionnellement de 11h à 13h en Amphi Rataud. Venez nombreux pour écouter une conférence de Michel Serres sur son propre pluralisme, et lui poser toutes vos questions.

Jim Gabaret

Louis Morelle, Comment être pluraliste ? Sur la multiplicité des modes d’existence chez Bruno Latour

Bonjour à tous,

Jeudi 3 avril, nous discuterons avec Louis Morelle, que je remercie pour son intervention, des modes d’existence de Bruno Latour, après une communication intitulée « Comment être pluraliste ? Sur la multiplicité des modes d’existence chez Bruno Latour ».

Voici un résumé de la séance fourni par ses soins :

« Après avoir rapidement présenté, lors de la séance du 20 mars, les enjeux conceptuels de la confrontation entre la sociologie de la connaissance, à travers la figure de Bruno Latour, et le statut du discours scientifique en tant que discours de connaissance, il est possible d’avancer de manière plus décisive dans la proposition la plus aboutie formulée par B. Latour dans son Enquête sur les modes d’existence, celle d’un pluralisme ontologique. Comment comprendre une entreprise qui, mêlant de manière tourbillonnante une réflexion sur les conditions du savoir, une construction spéculative cohérente quoique difficile à saisir intégralement, et un projet quasi-politique d’ampleur inédite, échappe désespérément aux catégories usuelles de l’analyse académique ? À défaut de répondre à ces interrogations, on tentera d’offrir une explicitation, aussi ouverte que possible, des thèses et des ambiguïtés spécifiques posées par l’Enquête : est-elle en mesure de dépasser les apories du « tournant ontologique de l’anthropologie » avec lequel Latour présente plus d’une affinité, depuis Nous n’avons jamais été modernes ? Comment a-t-on pu passer d’un monisme ontologique apparemment radical, exemplifié par les Irréductions, à un pluralisme non réductible à une diversité de représentations socialement conditionnées ? Enfin, quel intérêt présente le système de l’Enquête, et pour le philosophe pluraliste en quête d’une formalisation satisfaisante en termes métaphysiques, et pour le Moderne qui souhaiterait surmonter une crise civilisationnelle et écologique sans précédent ?

J’avais formulé une présentation « intermédiaire », après une première lecture de l’Enquête, l’année dernière ( http://www.atmoc.fr/files/6146e6bf680ea6ecddf05e10809d1fa5-48.html ) ; celle-ci avait débouché sur un texte, en forme de « manuel d’entrée dans l’Enquête », que je vous ai fait parvenir; j’essaierai, pour cette séance, d’éviter la répétition en apportant des éléments de compréhension supplémentaires : après une rapide récapitulation des positions du « premier Latour » à l’endroit des notions de connaissance et d’explication, j’expliquerai par quelles médiations conceptuelles (et quelles controverses) Latour a opéré une transition d’une ontologie à dominante moniste (l’on verra en quel sens ce terme a pu fonctionner), vers un modèle spécifiquement pluraliste, fonctionnant à partir d’une altération répétée et multiple d’un schème ontologique basique (l’acteur-réseau), et en quel sens ce dépassement du monisme initial a été ou non couronné de succès. Enfin, je tenterai de montrer en quoi les propositions de l’Enquête peuvent être discutées du point de vue de leur fertilité concrète, sur le plan de la connaissance, des pratiques, et enfin, du destin « cosmopolitique » collectif.

Si vous souhaitez vous renseigner rapidement sur l’Enquête, il est possible de consulter la recension suivante : http://sociologies.revues.org/4478 « 

Venez nombreux jeudi de 16h30 à 18h30 en salle de séminaire, Pavillon Pasteur !

Jim Gabaret

Séminaire pluralisme séance 20 - Louis Morelle