Séance exceptionnelle le mardi 11 Février – Débat : Louis Morelle et Jim Gabaret

Bonjour,

Aujourd’hui, nous aurons droit à une séance de Robin Buchholz sur les répercussions cosmologiques pluralistes de l’apparition de la photographie instantanée, puis nous aborderons la semaine prochaine – de manière critique – le tournant ontologique en anthropologie et le pluralisme afférent à ces conceptions avec Martin Fortier, dont la séance aura lieu exceptionnellement en salle 236, au 29 rue d’Ulm, car nous accueillerons également Frédéric Nef et sa classe de l’EHESS à cette occasion.

Mais en attendant cette communication qui promet d’être passionnante, et préparera la venue de M. Descola le jeudi 20 février, nous vous proposons, Louis Morelle et moi-même, une séance exceptionnelle le mardi 11 février, de 14h à 16h en salle de séminaire (45 rue d’Ulm, Pavillon Pasteur), pour clore le cycle ontologique et cosmologique par un débat sur les raisons et les manières d’être pluraliste aujourd’hui. Il s’agira pour Louis et moi de défendre des positions relativement personnelles et incompatibles, même si nous partageons un certain pluralisme. Le but n’est pas tant d’exposer nos conceptions encore embryonnaires que d’inciter chacun à se positionner dans le débat, en même temps que d’incarner des types de philosophie assez distincts, à dominante réaliste pour Louis Morelle, et constructiviste pour ma part. En effet, contre le naturalisme contemporain, le pluralisme, qui présuppose une multiplicité d’entités pour décrire le monde, une multitude d’accès à ce monde, voire une pluralité de mondes, ne peut se contenter d’opter pour un pluralisme des représentations, qui renvoie toujours à une nature unique de type moniste, ni pour un anti-réductionnisme qui finit généralement en dualisme des états mentaux et des états physiques. Il faut s’aventurer à proposer une option métaphysique forte : soit un réalisme métaphysique qui conçoit qu’on puisse décrire l’être sans nous, de manière non moniste cependant, en postulant une diversité d’entités existentielles, soit un constructivisme qui pourrait se voir coupler à un anti-réalisme s’opposant au dualisme et aux monismes matérialiste et spiritualiste. Nous tenterons d’explorer ces deux voies avec une certaine distance critique, tout en reconnaissant une absence de neutralité sur ces questions.

Nous espérons vous voir nombreux.

Jim Gabaret

 

Affiche Séance 14 - Louis Morelle & Jim Gabaret - 11 février V2

*Merci à Adrien Fasquel pour la calligraphie de l’affiche.

 

 

Publicités

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :